VINCENT VILLERS

VINCENT VILLERS

Est-ce la photographie qui est venue à moi, ou moi qui suis allé vers elle ? Aujourd'hui encore cette question reste sans réponse ! Mais, s'il y a une certitude dans cette histoire, c'est que l'on était fait l'un pour l'autre. Il aura fallu attendre l'aube de mes quarante ans, et la perspective d'un voyage aux confins du monde pour que je m'inscrive à un cours de photographie. Mais, sans une passion fulgurante, du travail personnel, mais aussi de passionnantes rencontres, peut-être ne me serais-je jamais autant intéressé à la technique du "highspeed". Cette technique consiste à photographier ce que notre cerveau ne peut arriver à enregistrer à de grandes vitesses... Pour ce faire, point n'est besoin de matériel hautement sophistiqué, mais bien de quelques astuces judicieusement préparées qui permettront de figer l'instant choisi. Ou encore, l'utilisation d'une technique simple, mais bien peu employée, l’"Open flash". Celle-ci me garantira la plus grande netteté sur des liquides en mouvement. Mais, bien sûr, le facteur chance a toujours son mot à dire. Surtout lorsque l'on demande à un liquide d'adopter une silhouette agréable à l'œil ! Mais persévérance et détermination sont mes maîtres mots, et peut-être que le fruit de mon travail, éveillera en vous, la curiosité et, je l'espère, bien d'autres choses encore...